ACCUEIL / ARTICLES

8 alternatives au sucre de table



Les Français consomment en moyenne 25 kg de sucre par an et par habitant, ce qui correspond à 70 g par jour. Notre consommation se situe au-delà de la moyenne mondiale qui avoisine les 20 kg. Face à ces chiffres, le constat est évident: nous consommons trop de sucre! et en particulier de sucre blanc raffiné, dénué d'intérêt nutritif. Dans cet article nous vous présentons quelques alternatives au traditionnel sucre de table.


Partager cet article sur les réseaux sociaux :



1. Le miel

Le miel possède généralement un index glycémique modéré. Chaque miel étant différent, chacun a son propre IG: par exemple le miel d'acacia (IG 35) et le miel de fleurs (IG 80). Le miel est très nourrissant : il fournit divers minéraux, vitamines et acides aminés. Le miel est un mélange de plusieurs sucres dont le glucose, le maltose, le saccharose et le fructose. Plus le miel est riche en glucose, plus il aura tendance à cristalliser. En revanche, un miel qui contient beaucoup de fructose sera davantage liquide. Le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre traditionnel. Ainsi, 65 grammes de miel équivalent à 100 grammes de sucre. De ce fait, on bénéficie d'une double économie : de sucre et de calories !



2. Le sirop d’agave

Le sirop d’agave a le vent en poupe. Autrefois réservé aux magasins spécialisés, il a désormais envahi les supermarchés. Le sirop d’agave a la même apparence que le miel. Il est issu de l’agave bleu, un cactus originaire du Mexique. Son goût étant neutre, il peut aisément sucrer des pâtisseries ou des yaourts. L’index glycémique du sirop d'agave est difficilement quantifiable: selon le procédé de fabrication, il peut varier de 55 à 90. En revanche, son pouvoir sucrant est supérieur à celui du sucre : on peut remplacer 100 g de sucre par 75 g de sirop d’agave.


3. La Stevia

La Stevia est issue d’une plante, la stevia rebaudiana, qui pousse en Amérique du Sud. Sa feuille contient une substance dont le pouvoir sucrant est environ 300 fois plus élevé que celui du saccharose ! On trouve des extraits de stevia sous forme d’édulcorant, utilisés notamment pour sucrer des boissons. L’IG de la stevia, tout comme son apport calorique, est nul, ce qui lui permet d’être consommée par les personnes diabétiques..


4. Le fructose

Le fructose est un sucre contenu naturellement dans les fruits, certains légumes et dans le miel. Son pouvoir sucrant est supérieur au sucre blanc (entre 20 et 40%). On trouve dans le commerce un fructose produit industriellement, issu de l'amidon, utilisé comme agent sucrant. En possédant un IG inférieur à celui du sucre de table, il est plus facilement toléré par les personnes diabétiques. A noter qu'avec une consommation quotidienne supérieure à 50g, il est susceptible de provoquer des douleurs abdominales et d'élever le taux de triglycérides dans le sang. Comme avec tous les sucres, la modération est donc de mise!


5. Le sirop d'érable

Le sirop d'érable n'est autre que la sève d'érable, un arbre appartenant à la famille des Sapindacées. Il provient le plus souvent du Québec. En dehors de la cuisson, le sirop d'érable ne subit aucune transformation. Il est donc plus naturel que le sucre blanc mais également plus intéressant d'un point de vue nutritionnel. En effet, il est une bonne source de vitamine B, de zinc et de manganèse. Son index glycémique est légèrement plus faible (65) que celui du sucre (70). A noter que ses sucres sont essentiellement composés de fructose.



6. Le sirop de riz

Il provient de la fermentation de riz brun. Son pouvoir sucrant est moins fort que celui du sucre blanc. Il est riche en vitamines et minéraux et il se comporte comme un sucre lent, permettant d'éviter les pics d'insuline.


7. La mélasse

La mélasse est produite à partir du sucre de canne. Elle se présente sous la forme d'un sirop brun foncé. Elle est très riche en vitamine B, en minéraux et en oligo-éléments, particulièrement en fer. Son index glycémique est le même que celui du sucre.


8. Le sucre de coco

Le sucre de coco est issu de la sève de la fleur de cocotier. Son principal atout: il possède un index glycémique très bas (35). Sa texture est très proche de la cassonade et son goût est légèrement caramélisé.



Rappel: l'index glycémique (IG)

Plus un aliment a un index glycémique élevé, plus le pancréas devra libérer une quantité importante d'insuline afin de rééquilibrer le taux de glucose dans le sang (glycémie). On peut classifier les sucres selon leur index glycémique, qui s'évalue sur une échelle allant de 0 à 115. On dénombre trois catégories: l'IG faible (entre 0 et 35), l'IG moyen (entre 35 et 50) et l'IG élevé (supérieur à 50). Le système de mesure de l'index glycémique peut notamment permettre aux personnes diabétiques de surveiller leur alimentation.



Partager cet article sur les réseaux sociaux :




Articles liés

7 conseils pour réduire sa consommation de sucre

Smoothies: ils ne sont pas aussi sains qu’on le croit !

Le sucre de coco, la meilleure alternative au sucre blanc ?

Rechercher sur le site :

Retrouvez-nous sur :