logo

ACCUEIL / ARTICLES

Eaux minérales : certaines peuvent être nocives


eaux

Contrairement aux idées reçues, les eaux minérales ne sont pas forcément potables. En effet, certaines ne respectent pas les normes appliquées à l’eau potable et dépassent les seuils fixés par la réglementation. Bien que non-potables, celles-ci ne sont pas pour autant impropres à la consommation. C’est une consommation exclusive et trop fréquente de ces eaux qui peuvent présenter des effets néfastes sur la santé.


Partager cet article sur les réseaux sociaux :



Les eaux non-conformes


  • Quézac, Manon, Châteauneuf Auvergne : trop riches en fluor


  • Le fluor est un oligo-élément qui se fixe sur l’émail des dents et les rend ainsi plus résistantes aux assauts des bactéries. Il participe également à la fixation du calcium sur les os. Toutefois, les excès de fluor sont nocifs pour notre santé et peuvent engendrer divers symptômes comme des taches sur les dents (fluorose dentaire) et des changements dans la structure des os (fluorose osseuse). Pour les adultes, on recommande ne pas dépasser pour le taux de 4 mg par jour (1 mg pour les enfants). Cette dose maximale peut rapidement être dépassée. En effet, le fluor est présent dans de nombreux aliments et produits: sel, eau minérale, eau du robinet, thé, dentifrice, emballages alimentaires...


    L’eau Manon contient 1.9 mg de fluor par litre, la Quézac 2.2 et la Châteauneuf Auvergne 3.6mg ! Avec de tels taux de fluors, peut-on encore parler d’eaux potables ?



  • San Pellegrino, Vauban : riches en calcium, mais trop chargées en sulfates


  • Les sulfates sont laxatifs et diurétiques. Une eau riche en sulfates est adaptée pour le traitement de la constipation mais est déconseillée dans le cas contraire. Les eaux San Pellegrino et Vauban bien qu’elles soient riches en calcium, le sont hélas également en sulfates (entre 445 et 675 mg/l).




  • Courmayeur, Contrex, Hépar, Saint-Antonin : beaucoup trop riches en sulfates


  • Ces eaux contiennent plus de 1000 mg de sulfates par litre. Le record revient à l’eau Hépar avec une teneur de 1530 mg de sulfates par litre. Ces eaux sont à réserver exclusivement aux personnes souffrant de constipation.



  • Rozana, Puits Saint-George, Sainte-Marguerite, Vichy Saint-Yorre, Vichy Célestins : contiennent beaucoup de sodium


  • Bien qu’essentiel pour maintenir l'équilibre d'hydratation du corps, le sodium est nocif pour notre organisme lorsqu’il est consommé en excès. Les apports journaliers recommandés sont de 5 à 8 g et jusqu'à 10 g pour les grands sportifs. Ces eaux sont donc réservées à ces derniers lorsqu’ils produisent des efforts prolongés.



    Les eaux conformes


  • Perrier, Badoit, Salvetat : pas d’excès


  • Ces eaux pétillantes sont relativement équilibrées et ne contiennent pas de sodium en excès. D’une manière générale, les eaux pétillantes sont riches en bicarbonate, une substance qui facilite la digestion.



  • Evian, Thonon, Aix-les-Bains : un bon équilibre


  • Ces eaux n’ont pas de teneurs élevées dans leur composition, ni de teneurs basses : elles sont donc bien équilibrées. Pour cette raison, elles conviennent aux nourrissons. Selon le magazine Que Choisir, l’eau du robinet de Paris pourrait entrer dans cette catégorie avec ses teneurs de 90mg/ml de calcium, 6 en magnésium, 10 en sodium, 30 en sulfates et 220 en bicarbonates.




  • Volvic, Montclar, Wattwiller, Luchon, Mont-blanc : peu de minéraux


  • Les teneurs en minéraux (notamment calcium, magnésium et bicarbonates) de ces eaux sont faibles. Elles conviennent également aux nourrissons.



  • Vittel, Saint-Amand : de bonnes sources de calcium


  • Les eaux Vittel et Saint-Amand sont particulièrement riches en calcium (respectivement 203 mg/l et 176 mg/l)) et contiennent un peu de magnésium. Seul bémol, leur teneur élevée en sodium qui est légèrement supérieure aux normes de potabilité.



    Droit de réponse de La Maison des Eaux Minérales Naturelles


    Madame, Monsieur, Nous vous contactons suite à l’article « Eaux minérales : certaines peuvent être nocives », paru sur le site de La Santé dans l’assiette. La Maison des Eaux Minérales Naturelles demande un droit de réponse dans les meilleurs délais afin de rétablir une information juste aux internautes.
    L’eau minérale naturelle et l’eau du robinet sont des produits différents qui répondent à des règlementations distinctes. Le Code de la Santé Publique définit très précisément les spécificités de l’eau minérale naturelle : elle ne peut être que d’origine souterraine et s’être constituée à l’abri de tout risque de pollution. Microbiologiquement saine dès l’origine, elle est protégée de toute pollution humaine et ne subit aucun traitement de désinfection. Elle se caractérise par sa pureté originelle et par la stabilité de sa composition en minéraux : elle est de fait la seule eau à pouvoir bénéficier de propriétés favorables à la santé reconnues par l’Académie de Médecine.
    Tout adulte peut consommer quotidiennement de l’eau minérale naturelle sans aucun danger pour la santé, sauf contre-indication médicale liée à une pathologie particulière. La variété des eaux minérales naturelles permet à chacun de choisir son eau en fonction de ses goûts ou de ses besoins.
    Une surcharge en minéraux n’est pas à craindre chez l’individu sain, l’organisme éliminant facilement et naturellement les éventuels surplus par rapport à ses besoins. Concernant le fluor, la réglementation prévoit une quantité maximale de 5 mg/litre. Si la concentration est supérieure à 1,5 mg/litre, une mention d’étiquetage spécifique est prévue « Ne convient pas aux nourrissons et aux enfants de moins de 7 ans pour une consommation régulière ».
    Les sulfates ne présentent aucun risque pour la santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a donc fixé aucune limite maximale de sécurité concernant les sulfates.
    Le sodium présent dans les eaux minérales naturelles n’est pas majoritairement sous forme de chlorure de sodium (sel de table). Les eaux minérales gazeuses sodiques contiennent principalement du bicarbonate de sodium, distinct du chlorure de sodium. Les consommateurs qui doivent limiter leurs apports en sodium pour des raisons de santé opteront pour les eaux minérales naturelles qui en contiennent peu dont l’étiquette porte la mention : « Convient pour un régime pauvre en sodium » Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site https://eaumineralenaturelle.fr/ et restons à votre disposition pour échanger sur le sujet. Cordialement, La Maison des Eaux Minérales Naturelles



    Source: Que Choisir - Numéro 504


    Partager cet article sur les réseaux sociaux :




Articles liés

eaux_minérales

Des polluants dans l'eau minérale ?

oléagineux

Les meilleurs moments pour boire de l'eau

eau_citronnée

Pourquoi boire de l’eau citronnée le matin ?

Rechercher sur le site :

Retrouvez-nous sur :

facebook twitter instagram youtube