logo

ACCUEIL / ARTICLES

Faites pousser votre propre avocatier à la maison !


oléagineux

L'avocat est un fruit facile à faire germer et qui est donc amusant à faire pousser après avoir dégusté sa chair. Nous vous détaillons les étapes pour faire pousser un avocatier à la maison ou sur votre balcon, sans nécessairement avoir un jardin.


Partager cet article sur les réseaux sociaux :



Etape 1 : procurez-vous un avocat

Tout d’abord, vous aurez besoin d’un avocat. De préférence, choisissez-le bio.


Etape 2 : récupérez le noyau

Ouvrez l’avocat délicatement avec un couteau et veillez à ne pas endommager le noyau avec la lame. C’est important car si le noyau est entaillé il ne pourra pas germer.


Etape 3 : faites germer le noyau de l’avocat

Plantez trois ou quatre cure-dents dans le noyau de l’avocat. Veillez à ce qu’ils soient équidistants et situés au milieu du noyau.


Placez ensuite le noyau de l’avocat dans un verre d’eau de façon à ce que sa partie ronde trempe dans 2 cm d’eau. Vous l’aurez compris, les cure-dents servent à suspendre le noyau.


Laissez le noyau tremper pendant 2 à 6 semaines dans un endroit chaud et à l’abri du soleil, en rajoutant de l’eau si besoin.


Pendant la durée du trempage, vous devriez apercevoir les racines et la tige pousser. Lorsque cette dernière atteint 15 cm de long, coupez-la à moitié. Cela aura pour effet de densifier les racines et de favoriser le développement des feuilles.


Etape 4 : plantez le noyau

Il est maintenant temps de planter le noyau en terre ! Pour cela, remplissez un pot, idéalement en terre cuite, (minimum 20 cm de diamètre) avec un terreau riche en nutriments. Faites un petit trou au milieu du pot et placez-y le noyau. Assurez-vous que ses racines sont bien dans la terre et que la moitié du noyau soit à l’air libre.



Etape 5 : laissez grandir votre avocatier

Concernant l’entretien, il faut maintenir la terre humide et arroser le noyau généreusement, sans pour autant le saturer d’eau. En cas d’un arrosage excessif, les feuilles auront tendance à jaunir. Dans ce cas, laissez sécher le noyau et arrosez le ensuite avec de plus petites quantités d’eau. En revanche, un manque d’eau se traduira par des feuilles brunes et sèches.


Voilà, vous avez désormais votre propre avocatier ! En l’arrosant régulièrement, et en prenant votre mal en patience, vous remarquerez la formation de petits fruits !


Partager cet article sur les réseaux sociaux :




Articles liés

amandes

Les amandes, des fruits gorgés de bienfaits

oléagineux

5 bonnes raisons de manger des oléagineux

muesli

Les règles d’or d’un muesli réussi !

Rechercher sur le site :

Retrouvez-nous sur :

facebook twitter instagram youtube