epi Accueil > Au menu > Articles > L’huile 50 ans et plus de Quintesens


L’huile 50 ans et plus de Quintesens


huile_quintesens

Une huile adaptée aux besoins de l’organisme après 50 ans

Passé la cinquantaine, notre organisme change. Le métabolisme a tendance à ralentir, et les nutriments essentiels sont plus difficilement synthétisés. L’appétit baisse, le goût et l’odorat sont moins développés. Les risques liés à l’âge augmentent : hausse du taux de cholestérol, risque cardio-vasculaire, baisse de la mémoire, peau sèche... Pour faire face à ces déséquilibres, il est important de continuer à manger varié et équilibré, et surtout de satisfaire ses nouveaux besoins nutritionnels.

L’huile « 50+ » est un mélange d’huiles complet et adapté aux plus de 50 ans. Pour leur simplifier la vie, des nutritionnistes et des naturopathes ont associé 6 huiles Bio de grande qualité. Cette huile élaborée sur-mesure est la seule à vous garantir des apports optimisés en vitamine E, en acides gras essentiels (omega-3, omega-6 et omega-9) en DHA. Ces nutriments ont une action bénéfique reconnue sur le cœur, le cerveau, le cholestérol et la peau ; ils sont donc indispensables pour rester en bonne santé après 50 ans.


L’huile « 50+ », c’est :

  • De l’huile d’olive vierge extra, pour le coeur
  • Principalement composée d’Omega-9, l’huile d’olive participe à la prévention des maladies cardio-vasculaires. Très populaire en cuisine, elle ne contient pourtant pas d’Omega-3 ni de DHA. Pour combler cette lacune, il convient de l’associer à d’autres huiles.

  • De l’huile de lin, pour réguler le cholestérol
  • L’huile de lin contient jusqu’à 60% d’Omega-3 ALA. Cet Omega-3, qui rentre dans la composition de nos cellules, permet de faire diminuer le taux de mauvais cholestérol. Pauvre en Omega-6, en Omega-9 et en vitamine E, l’huile de lin consommée seule ne permet pas de couvrir ses apports quotidiens.

  • De l’huile marine, pour le cerveau et la vue
  • C’est la seule huile qui fournit à l’organisme le fameux DHA, également appelé l’Omega-3 du cerveau. Le DHA est indispensable au fonctionnement du cerveau et de la vision. Nos apports en DHA sont insuffisants : il est donc important d’en consommer davantage, surtout après 50 ans.

  • De l’huile de tournesol, contre le vieillissement
  • L’huile de tournesol est l’une des plus riches en Omega-6 et en vitamine E. La vitamine E, également appelée tocophérol, est un antioxydant majeur. Elle permet de piéger les radicaux libres responsables du vieillissement des membranes cellulaires. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la vitamine anti-âge ! Quant aux Omega-6, ils possèdent des propriétés anti-inflammatoires lorsqu’ils sont associés à des Omega-3.

  • De l’huile de pépins de courge, pour protéger la prostate
  • L’huile de pépins de courge possède des propriétés bénéfiques pour la prostate et les troubles du système urinaire. Pour optimiser ses vertus et combler ses manques, il convient de la combiner avec d’autres huiles, sources d’Omega-3 -6 -9, vitamine E et DHA.

  • De l’huile de bourrache, pour la peau
  • La fleur de bourrache est réputée pour ses vertus sur la peau. Son huile, riche en acide gras gamma-linolénique (GLA), contribue à maintenir la beauté et la vitalité de la peau.

    Les huiles contenues dans le mélange 50 ans et + sont obtenues par première pression à froid. Produites en France, elles sont 100% naturelles et certifiées Bio par Ecocert.


Quelle utilisation ?

La richesse naturelle de l’huile 50+ en acide oléique (l’acide gras de l’huile d’olive) lui confère une bonne résistance à la chaleur.
Elle peut donc s’utiliser en remplacement de votre huile habituelle, pour toutes les préparations à froid (sauces, assaisonnement, en filet…) ou à chaud (mijotages, cuissons douces, cuisson vapeur...).
Pour préserver toutes les valeurs nutritionnelles de cette huile d’exception, il est recommandé de ne pas dépasser 140°C.






Suggestions d'articles