epi Accueil > Au menu > Articles > L'orthorexie ou l'obsession de manger sain


L'orthorexie ou l'obsession de manger sain


orthorexie

Vous vous méfiez des produits industriels ? Vous êtes réticents à consommer des OGM ? Vous avez choisi une alimentation raisonnée, limitant votre consommation de sucre, de sel, d’alcool ou de produits laitiers ? Bref, vous avez choisi d’adopter un régime alimentaire sain. Vous ne le saviez pas, vous souffrez peut être d’orthorexie ! Décryptage de ce nouveau trouble du comportement alimentaire.


Qu’est ce que l’orthorexie ?

L’orthorexie est une récente maladie mentale, popularisée par le psychiatre Steve Bratman à partir de 1997. L’orthorexie, du grec orthos (correct) et orexis (appétit), se définit comme un trouble des conduites alimentaires qui se caractérise par une obsession sur la consommation d’une nourriture saine. Véritable syndrome psychiatrique, l’orthorexie appartient à la famille des névroses, avoisinant la boulimie et l’anorexie. Toutefois, l’orthorexique n’est pas focalisé sur la quantité mais sur la qualité. L’orthorexique est en effet obsédé par son idéal d’alimentation saine. Il suit des règles alimentaires très strictes : réduction de la consommation de sel, de sucre, de matières grasses, d’additifs alimentaires chimiques, etc… Ces règles alimentaires, poussées à l’extrême (orthorexie nerveuse), pourraient conduire à un isolement social : éloignement de la famille, des amis, qui eux continuent d’avoir une alimentation « malsaine ». En quelque sorte, vouloir manger sain, ce n’est pas forcément sain !



Manger sain, une obsession ?

L’orthorexique est avant tout à la recherche d’un régime équilibré, d’une pureté corporelle. Pour cela, il va passer plusieurs heures par jour à réfléchir à sa bonne conduite alimentaire. Il va commencer par écarter les aliments "toxiques" de l’industrie agroalimentaire: colorants, exhausteurs de goûts, conservateurs. Exit donc les plats préparés et la malbouffe ! Puis l’orthorexique élargira son champ d’action en se questionnant sur des aliments plus généraux : le gras, le sucre, le sel, la viande, le lait, les OGM et se tournera inexorablement vers des alternatives : le riz complet, la farine complète, le lait de soja, les protéines végétales et bien sûr les produits bio, garantis sans pesticides (ou presque).


Diagnostic: le test de Bratman

Afin de savoir si vous êtes devenu un(e) obsédé(e) de la nourriture saine, voici le test mis au point par le docteur Bratman.

Questions

1. Passez-vous plus de trois heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?

2. Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?

3. La valeur nutritionnelle du repas est-elle à vos yeux plus importante que le plaisir de le déguster ?

4. La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?

5. Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ?

6. Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?

7. Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments "sains" ?

8. Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?

9. Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime alimentaire ?

10. Vous sentez-vous en paix avec vous-même lorsque vous mangez sain ?

Résultats

Vous avez répondu oui à moins de 4 questions. Votre rapport à la nourriture et à la junk food est sensé et mesuré. Vous aimez vous faire plaisir en mangeant!

Vous avez répondu oui à plus de 4 questions. Attention, vous présentez des risques de devenir orthorexique.

Vous avez répondu positivement à l'ensemble des questions. Vous êtes orthorexique, avec le lot d'inconvénients que cette maladie entraîne: plus de vie sociale et familiale, et une forte obsession pour la nourriture saine!



C’est grave docteur ?

Il est important de notifier que la psychiatrie moderne n’a de cesse d’inventer de nouvelles pathologies. Dans le but de cataloguer tout comportement "déviant", elle n’a donc pas hésité à ajouter l’orthorexie à son catalogue des maladies mentales. Au-delà de certains cas extrêmes, vouloir manger sain est une réponse légitime au lobby agroalimentaire qui nous impose ses produits chimiques au détriment de notre propre santé et de celle de la planète. Plus qu’une pathologie, l’orthorexie est avant tout une prise de conscience.



« Ce n’est pas un gage de bonne santé que d’être bien intégré dans une société malade. »

Jiddu Krishnamurti



AILLEURS SUR LE WEB

loading...





Articles liés