epi Accueil > Dans l'assiette > Cuisine saine > Les plastiques alimentaires sont-ils dangereux ?


Les plastiques alimentaires sont-ils dangereux ?
Lesquels faut-il éviter ?


plastiques_alimentaires

Devenu un élément incontournable des emballages alimentaires, le plastique est présent partout ! Il sert à emballer les plats préparés, le fromage, les salades, les fruits et légumes, mais à la maison nous l’utilisons également pour conserver des aliments. Au premier abord, ce produit possède de nombreux avantages : pratique, léger, solide, il peut même parfois passer au four à micro-ondes…



Pourtant, cette omniprésence des emballages plastique pose un réel problème environnemental et sanitaire. En effet, de nombreuses études montrent que des éléments toxiques présents dans les plastiques peuvent migrer dans les aliments. L’impact de ces substances sur la santé a suscité de nombreuses polémiques, dont la plus populaire est celle du bisphénol A , un composé toxique interdit dans certains pays, mais autorisé dans d’autres…



Repérer et comprendre les codes des plastiques


Pour différencier les différents plastiques, la Société de l’industrie plastique a conçu en 1988 un dispositif de marquage à 7 codes, que l’on retrouve sur chaque emballage. Au centre d'un triangle, un chiffre indique le type du plastique. Sous le triangle figurent les initiales de son nom. Intéressons-nous de plus près à ces logos.


plastique_PET

Le PET ou PETE


Le PET, ou Polytéréphtalate d'éthylène , est un plastique très utilisé. On le retrouve principalement dans les bouteilles d’eau, les barquettes et les sacs plastiques de cuisson. Les bouteilles en PET sont susceptibles de faire migrer des traces de trioxyde d’antimoine. Ce composé est classé comme possiblement cancérigène. C’est notamment pour cette raison qu’il ne faut pas consommer une eau en bouteille qui a été exposée au soleil.


plastique_polyéthylène

Le PEHD


Le Polyéthylène à Haute Densité est également un plastique très employé, notamment dans les bouteilles de lait, les boites alimentaires rigides et les flacons de produits d’entretien. Selon l’Institut national d’information en santé environnemental du Canada, ce plastique engendre peu de migrations lorsqu’il est mis en contact avec des aliments. D’autres études confirment que ce plastique aurait une bonne compatibilité alimentaire.


plastique_pvc

Le PVC


Le PVC, ou polychlorure de vinyle , est rarement utilisé dans les emballages alimentaires. La fabrication de ce plastique nécessite des phtalates, dont du DEHA (2-éthylhexyle) et parfois du bisphénol A (BPA). Toutes ces substances sont hautement toxiques.


plastique_ldpe

Le LDPE (ou PEBD)


On trouve du polyéthylène basse densité dans les emballages d’aliments congelés, dans les emballages de pain, les sacs de supermarché, les sacs à congélation, et des tasses et bols jetables destinés à accueillir des boissons chaudes. Selon le Réseau environnement santé, ce plastique engendrant peu de migrations, il peut convenir à un usage alimentaire.


polypropylène

Le PP


Le polypropylène est souvent utilisé dans des barquettes réutilisables à réchauffer au micro-ondes, des gobelets en plastique, les bouchons de bouteille en plastique, certaines gourdes et tasses. Ce plastique démontre une très faible migration lorsqu’il est mis en contact avec des aliments. Toutefois, le polypropylène se dégrade, et peut au fil des années, contaminer les aliments avec des molécules de dégradation.


polystyrène

Le PS


Le polystyrène est souvent employé pour fabriquer des gobelets, des couverts jetables et des emballages de produits laitiers (yaourts, barquettes). Le polystyrène contient du styrène, un cancérogène possible pour l’homme, qui, lorsqu’il est chauffé, est susceptible de migrer dans les aliments.


plastiques_divers

La 7ème catégorie (divers)


On trouve dans la septième catégorie tous les plastiques qui n’appartiennent à aucune des catégories sus-citées. Y figure notamment le polycarbonate , un plastique très controversé. Et pour cause : il peut larguer des traces de bisphénol A dans les aliments. A noter que dans l’Union Européenne l’usage de polycarbonate est désormais interdit dans la fabrication des biberons, mais il reste autorisé pour les autres emballages (boites de conserve, récipients alimentaires, vaisselle…). Cette catégorie contient également d’autres plastiques comme le polysulfone et le polyéthersulfone.



Les gestes à adopter


Quels types de plastiques faut-il privilégier? Quelles sont les alternatives? Nous vous livrons quelques gestes à adopter pour limiter les migrations toxiques dans vos aliments, l'idéal restant bien-sûr de bannir les plastiques alimentaires de votre cuisine.

  • Evitez à tout prix les plastiques des catégories 1, 3, 6 et 7.
  • Pour conserver et réchauffer les aliments, privilégiez des matériaux inertes comme le verre, l’inox et la porcelaine.
  • Ne réchauffez aucun plastique au micro-onde , même si l’étiquette indique le contraire. La combinaison du micro-onde et du plastique favorise la migration des substances toxiques. A noter que plus la température est élevée, plus la migration sera importante.
  • Jetez vos emballages plastiques qui présentent des signes d’usure ou de dégradation.
  • Evitez le tout-jetable : couverts et gobelets en plastique, mais aussi les films plastiques étirables.
  • A défaut de bannir totalement les plastiques, tenez-vous en aux plastiques 2, 4 et 5. Optez au maximum pour des plastiques sans bisphénol A.





Suggestions d'articles










AILLEURS SUR LE WEB

loading...